Category Archives: articles

L’installation agricole « atypique », avec ou sans aides ?

En Bretagne, Solenn Gallo est entrée dans le dispositif d’accompagnement à l’installation qui lui a permis de bénéficier de différentes formations et de développer son réseau.

Depuis 2014, le dispositif d’accompagnement à l’installation est ouvert à tous les porteurs de projet, y compris ceux qui ne demandent pas la Dotation jeunes agriculteurs (DJA). C’est le cas de Solenn, 37 ans, qui cultive un terrain d’un hectare sur la commune de Guengat (29) avec son compagnon, Gaëtan Le Meil, 39 ans.

« Depuis longtemps, j’avais envie de concret. Ma rencontre avec Gaëtan en Bretagne et ce terrain qui s’est présenté à nous a accéléré les choses. Notre projet, c’était de développer des cultures maraîchères, des plantes aromatiques et médicinales et de les transformer. Mais avant tout, c’est un projet de vie », entame Solenn.

Difficile de rentrer dans les cases
Le couple en définit les grandes lignes et Solenn se présente en juin 2016 au Point accueil installation du Finistère. « Le Groupement des agriculteurs bio m’a orientée vers la Chambre d’agriculture. J’ai pris contact, complété les documents d’auto-évaluation et on a établi avec la conseillère de la chambre [une des structures labellisées Centre d’élaboration du plan de professionnalisation personnalisé] un Plan de professionnalisation personnalisé [PPP]. J’ai eu l’impression que certains modules ne correspondaient pas réellement au bilan de compétences réalisé mais qu’ils étaient obligatoires. » Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, Transrural 2018

Se réapproprier la production d’énergie

Un mouvement général autour de la production citoyenne d’énergies renouvelables se dessine en France. Bien moins développé que dans certains pays voisins, il pourrait aisément s’amplifier.

 

On peut apprendre à constuire des éoliennes domestoiques à l’occasion de strages (www.tripalium.com)

Pollution, réchauffement climatique, risques  de catastrophes nucléaires… Est-il nécessaire, pour les lecteurs de Transrural, de détailler les bonnes raisons de remplacer les énergies fossiles et fissiles par des énergies renouvelables ? Une autre raison, bien moins souvent évoquée, est celle de la concentration capitalistique des industries « classiques » de production d’énergie. Leur haut degré de technicité et les investissements qu’elles requièrent ont longtemps impliqué que seuls les États et les grands groupes industriels occupent le champ. 

Mais les sources « naturelles » d’énergie (charbon, pétrole, uranium) ne se limitent pas aux sous-sols de quelques pays. Le soleil, le vent, le mouvement de l’eau ou encore la biomasse sont disponibles dans beaucoup de territoires et les coûts de production d’énergie à partir de ces ressources renouvelables ont beaucoup diminué en quelques décennies. Elles sont aujourd’hui accessibles aux citoyens même si leur exploitation dépend encore partiellement de technologies, matières premières ou équipements imposant un minimum de dépendance à des groupes industriels.

Se grouper pour devenir producteur
De plus en plus de particuliers installent des panneaux photovoltaïques ou thermiques solaires sur leurs toits et d’autres optent, plus rarement, pour des éoliennes domestiques1 ou des micro-barrages. De même, un nombre croissant d’éleveurs installent des digesteurs de biomasse pour la production de méthane ou d’électricité. Continue reading

Leave a Comment

Filed under Initiatives, Transrural 2018

L’installation agricole, un parcours administratif

À Beauvais, une dizaine de jeunes ont assisté, fin janvier, à une réunion du Point accueil installation présentant les différentes étapes et démarches du parcours.

 

L’installation agricole, pour nombre de porteurs de projets, est un parcours du combattant. En France, le parcours institutionnel, obligatoire pour prétendre à certains avantages comme la Dotation jeunes agriculteurs (DJA) débute dans les Points accueil installation (PAI) de chaque département. Dans l’Oise, la chambre d’agriculture et le Collectif pour une agriculture solidaire (Copasol) sont les deux structures labélisées PAI. Leur rôle est d’accueillir et informer tous ceux et celles qui souhaitent s’installer, de les orienter vers d’autres structures si besoin – notamment pour des formations – et de les guider dans l’élaboration de leur projet. Une réunion d’information destinée aux porteurs de projets, organisée le 31 janvier dernier à Beauvais dans les locaux de la chambre d’agriculture, a rassemblé une dizaine de jeunes, déjà bien avancés dans leur projet, presque tous de reprise de la ferme de leurs parents.

Une centaine d’installations par an
Astrid Degroote, conseillère installation à la chambre d’agriculture et Johanna Lomont, conseillère installation détachée par le syndicat Jeunes agriculteurs, détaillent les différentes étapes obligatoires : autodiagnostic du projet, plan de professionnalisation personnalisé, formation obligatoire dite « stage 21 heures » et plan d’entreprise à cinq ans. Elles précisent les conditions à remplir pour s’installer, celles pour toucher les aides, les critères de modulation de la DJA et donnent astuces ou conseils : « Si on te prête le matériel, cela ne marchera pas pour les aides » ; «  pensez aux Mesures agro-environnementales et climatiques, dans le coin, c’est assez facile à avoir ». Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2018

L’écoquartier, quartier tout court ?

Ces infrastructures, à l’origine pensées dans le cadre du renouvellement urbain, se multiplient en marge des villes et dans les campagnes sans parfois être plus écologiques que d’autres.

L’écoquartier est à la mode. Pas une commune, une agglomération, qui ne veuille le sien. Leur aménagement est encouragé par de multiples dipositifs1 et par les communes qui souhaitent attirer de nouveaux habitants. Vinci, Eiffage ou Bouygues y participent activement2. Mais en quoi, concrètement, ces quartiers sont-ils être plus « éco » que les autres ?

Les premiers ont vu le jour en Allemagne. Au début des années 1990, Fribourg-en-Brisgau récupère des bâtiments militaires pour loger 15 000 habitants : logements à basse consommation, production de chaleur et d’électricité à partir de déchets forestiers, panneaux solaires, récupération des eaux de pluie, mobilités douces… Au début des années 2000, d’autres projets de renouvellement urbain sont menés en Europe et en France : l’écoquartier de Bonne installé dans une ancienne caserne militaire à Grenoble est achevé en 2009, celui de Wolf Wagner à Mulhouse, en 2011, etc.

500 projets engagés fin 2017
Le mouvement s’accélère et s’institutionnalise avec, en 2009, un premier appel à projets de l’État puis la création en 2012 du label « ÉcoQuartier » (cf. encadré), qui regroupait 500 projets fin 2017. Aux opérations de renouvellement urbain s’ajoutent des constructions en périurbain voire en milieu rural3 qui consomment des terres non urbanisées et souvent dédiées à l’agriculture. Des projets difficilement compatibles avec des objectifs de relocalisation de l’alimentation ou de lutte contre l’étalement urbain.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2018

Transitions : travailler les ruptures

Depuis 2015, l’Union nationale des acteurs du développement local (Unadel) et Territoires Conseils (TC) réalisent un travail d’enquête sur des démarches locales de transition plaçant au cœur de leur logique les enjeux du développement durable. Ce travail « d’écoutes territoriales » se fonde sur la rencontre et des échanges avec les protagonistes de ces dynamiques. Une série d’articles, explorant et illustrant ces démarches de transition, restitue quelques enseignements de ce travail. Troisième et dernier volet : les ruptures de trajectoires.

Rencontre avec Claude Grivel et Catherine Lapierre, respectivement président et membre de l’Unadel, impliqués dans le travail d’écoute

Les ruptures constituent des impondérables dans les trajectoires des territoires. De quelles natures peuvent-elles être ces ruptures ?

Catherine Lapierre : Elles peuvent prendre plusieurs formes. La première et la plus évidente concerne la rupture politique, due à une élection qui amène de nouveaux élus et potentiellement de nouvelles visions politiques. La deuxième est la rupture due à une modification du périmètre administratif. Celle-ci est particulièrement d’actualité suite aux récentes lois de réorganisation territoriale et aux modifications profondes qui ont touché la plupart des intercommunalités. Enfin, une rupture peut se créer entre les élus et les agents qui portent la transition écologique, mais aussi et plus encore, entre le projet de transition et les habitants du territoire. Conduire une transition suppose donc un travail permanent d’inclusion des différents types d’acteurs du territoire.

Claude Grivel : Ce qui est paradoxal c’est qu’il est nécessaire de créer des ruptures pour entrer en transition, avec les habitudes et les modes de fonctionnement cloisonnés et descendants, notamment vis-à-vis des habitants. Une rupture culturelle et dans les pratiques est impérative pour entrer dans une démarche de changement. Cependant, celles qui interviennent dans des démarches de transition enclenchées marquent parfois leur d’arrêt. En particulier, la fin ou la baisse de financements peut avoir de grosses conséquences. La question de la continuité des politiques publiques est donc centrale. Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Idées, Transrural 2017

Défi’Frip, l’histoire tendance d’une mode sans âge

Dans la Brenne (Indre), la mobilisation d’associations, de lycéens et de résidents d’une maison de retraite a abouti à la création d’un spectacle sur l’histoire de la mode qui, deux ans après sa création, continue de tourner.

 

Le Défi’Frip s’intéresse à l’histoire de la mode et revisite le défilé, avec des jeunes et des moins jeunes…

Le Défi’Frip, c’est l’histoire de vieux habillés en jeune ; c’est l’histoire de jeunes habillés en vieux ; c’est l’histoire de Roger qui retrouve la parole ; c’est l’histoire d’une tournée internationale ; c’est l’histoire d’un projet un peu « fou », diront certains. Tout a commencé en 2015 dans le Parc naturel régional (PNR) de la Brenne quand est née, entre l’Ehpad1 de Mézières-en-Brenne et le lycée Pasteur du Blanc, une dynamique de réflexion et de formation initiée par l’association Kaléidoscope sur le thème des « habits ». Combien on en a ; comment on les consomme ; comment ils sont conçus ; quelle est la responsabilité environnementale et sociale des gens qui les font fabriquer…
Voici quelques-unes des problématiques soulevées par ce projet mené en partenariat avec le Relais Brenne initiatives jeunes – RBIJ (« service jeunesse » du PNR, géré par la Fédération des organisations laïques de l’Indre) et l’association les Orchidées (dont le but est de développer et promouvoir l’animation et l’action socioculturelle dans les Ehpad). Des premières rencontres intergénérationnelles, l’envie de créer un spectacle avec des jeunes et des vieux pour retracer l’histoire de la mode, a pris corps sous forme d’un défilé revisité. Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2017

Les paiements pour services environnementaux, l’arbre qui cache la forêt ?

Ces dispositifs apparaissent comme une solution rapide pour pallier le manque de politiques visionnaires et transversales.

 

Les rencontres annuelles 2017 de la commission Systèmes de production autonome et économe du réseau des Civam ont eu lieu en Limousin, fin septembre. © G. Le Bahers.

Les 26 et 27 septembre derniers, la commission Systèmes de production autonome et économe (SPEA) du réseau des Civam se réunissait en Limousin. Au programme : réflexion autour des paiements pour services environnementaux. Peu de sujets d’actualité suscitent aussi peu d’appropriation… Celui-ci est obscur et, entre une nature à reconstruire dans les plaines de Champagne-Ardenne, des zones humides à maintenir dans le Limousin, ou améliorer la qualité de l’eau en Bretagne, les situations régionales sont très variables…

Définis comme des actions qui restaurent ou maintiennent une nature efficace au service de l’humain, les services environnementaux sont l’objet de nombreux dispositifs. Lors des rencontres, le Cedapa, groupe Civam des Côtes-d’Armor, a présenté les premières Mesures agro-environnementales (MAE)1 systèmes, initiées dans les années 1990 pour encourager les fermes herbagères dans un contexte laitier très industriel.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Idées, Transrural 2017

Quel avenir pour nos églises et chapelles ?

De plus en plus de bâtiments religieux, de moins en moins fréquentés, sont reconvertis.

L’église Saint-Jean de Dijon qui accueille désormais le centre dramatique national de la ville. ©François de Dijon.

Au 1er mai 2017, l’Observatoire du patrimoine religieux (OPR) recensait 71 270 édifices religieux, dont 50 127 églises et chapelles. 40 000 d’entre-elles sont détenues par les collectivités publiques et 5 000 autres par l’Église catholique. Mais beaucoup ne sont plus utilisées comme lieu de culte : seuls 4,5% des catholiques assistent à une messe chaque semaine. Or ces édifices coûtent cher à entretenir : les travaux de rénovation peuvent atteindre le million d’euros. « Certaines communes souhaitent s’en défaire, mais les lois qui encadrent la désaffection d’un lieu de culte sont très strictes, précise Claire Danieli, responsable de l’inventaire à l’OPR. Les ventes sont aujourd’hui surtout l’initiative de particuliers propriétaires d’églises désaffectées depuis des décennies. » Selon l’OPR, une vingtaine d’églises sont ainsi vendues puis conservées ou transformées chaque année en France.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2017

Faire de l’agriculture un sujet de l’agglomération

Dans la Drôme, les nouveaux découpages administratifs n’incitent pas forcément à la rencontre entre préoccupations des acteurs ruraux, notamment agricoles, et besoins des villes.

La Mairie de Peyrins (Drôme).

Depuis les dernières réformes territoriales, nombre d’intercommunalités se sont agrandies¹. C’est le cas de Valence Romans Agglo qui, après avoir absorbé des territoires périurbains et ruraux en 2014 et 2016, regroupe aujourd’hui 56 communes pour 220 000 habitants. Pour Jean-Pierre Cardi², premier adjoint au maire de Peyrins (Drôme) et membre du conseil communautaire de Valence Romans Agglo, « les processus de fusion consécutifs ont occupé les élus qui se sont détournés des agriculteurs et ces derniers ont abandonné les relations pourtant constructives avec ces élus absents ». Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, Transrural 2017

« Chacun a du chemin à faire pour se rencontrer »

Séance avec le photographe et plasticien Philippe Assalit, Tarnais de naissance qui, après avoir commencé sa carrière à Toulouse il y a une trentaine d’années, a décidé en 2015 de quitter Paris pour le Gers.

Marciac, le 29 juillet 2017, Philippe et sept amis photographes (PP Atocha, F. Canard, M. Frecon, A. Henelrijk, Not, G. Senges, B. Wagner) viennent d’inaugurer l’exposition collective Grand Huit, visible pendant quinze jours au cœur du village gersois transformé en capitale mondiale du jazz à l’occasion du festival Jazz in Marciac. © Adir.

Qu’est-ce qui t’a incité à t’installer à Vozan (1000 habitants) ?
Philippe Assalit :
J’ai toujours montré mon travail dans « les institutions », musées ou galeries, et dans des lieux atypiques où l’on est souvent surpris de l’accueil, de la sensibilité, voire de la connaissance des gens. Il y a quelques années, j’ai voulu repartir sur un contact avec d’autres publics que ceux des institutions et aussi reprendre en main de A à Z mes projets artistiques : créer, trouver et arranger les espaces, communiquer…

Les dynamiques rencontrées sur différents territoires où j’ai exposé m’ont fait envie et je pense aussi qu’en tant qu’artiste, on aime le changement et les découvertes. Ici, dans le Gers, la musique se développe et c’était bien pour un de mes enfants, musicien. Nous voulions également retrouver un lien avec la nature, alors nous sommes partis, en faisant le choix de couple de recentrer nos activités autour de mon œuvre. Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2017