Category Archives: articles

Il est vivant !

Le 16 juillet, nous avons reçu une palette avec 17 cartons de livres tous neufs (et beaux) et c’est grâce à vous ! Après quelques semaines de retard (le temps de terminer correctement l’édition et de choisir un papier et une couverture plus solides), Le pouvoir des mots est bien sorti !

Tous les exemplaires précommandés ou attendus en contrepartie des dons à la campagne ont été expédiés cette semaine. Cette étape marque un peu la fin de la campagne de financement de ce livre et nous vous remercions encore de votre participation et votre soutien.

Pour nous, c’est aussi une nouvelle étape qui débute : faire connaitre et diffuser Le pouvoir des mots et surtout les idées qui y figurent. Si vous n’avez pas encore commandé le livre, il est toujours temps de le faire sur la boutique en ligne de Transrural. Vous pouvez aussi vous renseignez plus avant sur l’ouvrage en visitant la page dédiée.

Leave a Comment

Filed under articles, Transrural 2021

En Anjou, la solidarité face au coup de froid sur les vignes

En avril, un redoutable épisode de gel a touché la vigne française. Reportage auprès de Paul et Jean-Camille qui ont lutté pendant une semaine pour sauver leur récolte. Cet épisode questionne la pérennité du métier.

Les vignes protégées par les bougies sur l’une des parcelles du domaine de Jean-Camille et Paul à Tigné (49). Crédit photo : Adeline Auduit.

II est 3 heures du matin ce mercredi 14 avril à Tigné, petit village de 700 habitants dans le département du Maine-et-Loire. Jean- Camille et Paul, vignerons sur un domaine bio de 15 hectares, ne ferment plus l’oeil depuis une semaine : leurs vignes, qui produisent du Rosé d’Anjou, sont touchées par un long et redoutable gel.

Des bourgeons exposés au gel

« Normalement à cette période, l’épisode de gel dure un ou deux jours », explique Paul, 28 ans, installé sur l’exploitation avec son père depuis début janvier. « Ça fait 30 ans que je suis installé et je n’ai jamais vu ça », note ce dernier, Jean-Camille.

Il n’y a rien de surprenant à voir du gel à cette période de l’année. Ce qui est plus exceptionnel, ce sont les températures printanières aussi précoces (jusqu’à 25 degrés) quelques jours auparavant. Les premiers bourgeons et les feuilles sont sortis et se sont exposés au gel. « On croisait tous les doigts, mais là on ne s’attendait pas à une pareille catastrophe, reconnaît Paul. On a été surpris par les températures qui sont descendues très vite. Par exemple, le 7 avril, à 6 heures, il faisait zéro, à 7h30, -5 degrés. » Au cinquième jour de gel, 13 hectares sur 15 sont touchés et les premières estimations laissent présager une perte de 80 % de la récolte.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2021

« Face au changement climatique, l’adaptation c’est d’abord pour continuer à produire »

Ewa Kaniowska, animatrice à la FRCivam Limousin présente un livret recensant des expériences menées dans des fermes agroécologiques du territoire.

Quel est l’objectif de ce livret ?

Depuis 2012, j’accompagne des paysans qui se retrouvent autour de la notion de système de productions diversifiées. Le noyau du groupe, c’est trente à quarante personnes. Il y a beaucoup d’installations de néoruraux et ils nous rejoignent à un moment ou à un autre. Ce sont des fermes avec beaucoup de maraîchage et un peu d’élevage pour certaines. Ce guide a été publié avant tout pour présenter leur approche systémique et politique de l’agriculture sur des petites fermes diversifiées, souligner les problématiques liées au changement climatique et donner à voir leurs leviers d’actions et leur expériences. On part d’un problème, puis on se demande pourquoi cela arrive, dans quel contexte, comment fonctionne le système de la ferme et le système vivant. Les paysans travaillent avec des outils du design permacole même s’ils ne font pas nécessairement de la permaculture.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2021

Vincent Grimault: « Le discours pro-métropole ne s’intéresse qu’à la compétition économique »

Vincent Grimault est journaliste à Alternatives économiques et a publié en 2020 La Renaissance des campagnes, livre dans lequel il veut nous emmener loin des clichés de la « France périphérique ».

Quels sont les deux principaux axes de ton livre ?

Aucun territoire rural n’est condamné à l’avance à la récession ou à la déprise démographique. Par exemple, il y a 50 ans, le Grand Est était la région la plus dynamique économiquement, aujourd’hui c’est davantage le Sud-Ouest, mais avec la crise de l’aéronautique, cela peut changer d’ici dix ans. Certains territoires peuvent être favorisés par des critères objectifs (histoire, emplois, salaires), et d’autres qui relèvent des préférences individuelles (soleil, mer, montagne). Les économistes oublient généralement cette deuxième catégorie, et également l’attachement au territoire.

L’autre point, c’est que si des territoires comme la Vendée, le Cantal ou la Drôme se sont développés ces vingt dernières années, c’est qu’il y a toujours, en France, une présence minimale de l’État, à la fois directement (collèges, services postaux ou autres, dont l’État paie les agents, équipements massivement réalisés il y a trente ans) et indirectement : prestations sociales, niveaux de retraite en hausse depuis cinquante ans, etc.

Ce double rôle de l’État a permis à des gens de rester au pays, de faire tenir les choses a minima, et d’avoir eu le temps d’accueillir de nouvelles populations par la suite : il est plus facile d’augmenter le nombre d’enseignants dans une école que d’en rouvrir une.

Pour quoi et pour qui as-tu réalisé ce livre ?

J’étais agacé, en colère contre le discours pro-métropole, qui ne s’intéresse qu’à la compétition économique entre territoires et qui prétend que les richesses créées en ville vont ruisseler sur les territoires autour. Ce discours est factuellement faux, et pire, il est performatif, et il imprègne les têtes. Y compris pour des ruraux : l’avenir de nos campagnes ne serait plus que maisons de retraite, développement touristique et grenier alimentaire.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Idées, Transrural 2021

Nouvelles régions, adieu subventions

La réforme territoriale et en particulier les fusions de certaines régions ont conduit à une profonde désorganisation des associations et de leurs relations avec les conseils régionaux.

En janvier 2016, après la fusion de nombreuses régions, Transrural initiatives relayait l’avertissement du Collectif des associations citoyennes qui craignait que cette réforme ne reporte sur les communes et leurs groupements la totalité du soutien aux associations locales. À quelques mois du premier renouvellement de ces super-conseils régionaux, ses craintes se sont confirmées.

Le magazine Associations mode d’emploi révèle que « les dispositifs de soutien à l’emploi associatif sont en régression à peu près partout (de seize régions sur vingt-deux qui en avaient en 2011, on passe à cinq sur treize aujourd’hui) »1.

En Occitanie, des associations régionales ont été sommées de fusionner sans que les nouvelles subventions ne prennent en compte les conséquences de ce mariage forcé en termes de ressources humaines, rapporte La Croix.

Le secteur du développement agricole et rural n’est pas épargné. Les conseils départementaux, qui finançaient des actions en agriculture durable par exemple, ne le peuvent plus qu’à la condition de signer une convention avec la région, suite au renforcement de ses compétences sur le sujet.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2021

MERCI !

La campagne de financement participatif du recueil de chroniques Le Pouvoir des mots a pris fin le 25 février. Grâce à la générosité de 165 donateurs, Transrural initiatives a récolté 5660 euros pour financer l’impression et la mise en page de cet ouvrage d’éducation populaire. Un immense merci à eux, à vous !

L’équipe salariée va maintenant s’atteler au travail d’édition des chroniques. La parution de l’ouvrage est prévue pour le mois d’avril 2021. Mais vous pouvez d’ores et déjà le précommander sur la boutique en ligne de Transrural initiatives.

Une fois paru, ce recueil pourra servir de support aux formations à l’écriture de l’ADIR, à des lectures-débats sur le modèle des ciné-débats, à des rencontres en librairie en milieu rural, etc. En bref, il pourra vivre et circuler de mains en mains, de bouches à oreilles !

Leave a Comment

Filed under articles, Transrural 2020

Intervenir sur les violences faites aux femmes en rural

L’association Paroles de Femmes forme des relais pour informer les femmes victimes de violences en milieu rural.

Œuvre du mouvement Collages féminicides dans le XIIIe arrondissement de Paris. Crédit : GrandEscogriffe sur Wikimedia Commons

47% des féminicides ont lieu en zones rurales alors qu’elles rassemblent 20 % seulement de la population française. En 2012,une étude menée par la Fédération nationale solidarités femmes sur les violences faites aux femmes en Midi-Pyrénées et en Pays-de-la-Loire mettait en évidence les difficultés particulières des femmes victimes de violences en milieu rural. Le manque d’accès à l’information, l’éloignement des lieux d’accueil possibles, l’interconnaissance très forte, le poids des relations sociales… « Et puis la précarité financière, la difficulté parfois d’être mobile, de trouver un emploi et sortir d’un milieu violent », nous dit Céline Roucolle, salariée de Paroles de femmes 811 à Gaillac (Tarn).

Cette association de solidarité féminine, fondée en 2005, décide alors de mener une action spécifique sur les zones éloignées des centres urbains. C’est le démarrage des permanences dans plusieurs communes du département et des rencontres avec les municipalités pour sensibiliser les élus. L’association développe un réseau de personnes relais (parfois d’anciennes victimes) qui sont là pour diffuser de l’information, repérer,se tenir à l’écoute. Une formation de quelques heures leur est proposée,qui donne des clés pour comprendre les violences, être attentif aux signaux indicateurs,savoir donner ou laisser l’information à disposition, orienter.

Continue reading

1 Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2020

Les maillots verts du tour de France agricole

Dix-huit jeunes du MRJC ont effectué cet été un road-trip, pensé comme un outil de formation et de sensibilisation à l’agroécologie,notamment à travers la réalisation d’un fi lm documentaire.

Chez Georges Joya, à Aubier dans le Gers, le 17 août 2020. Crédit : MRJC 54

Et si, pour donner un nouveau visage à l’agriculture, il fallait que de nouvelles bouilles s’y engagent ? Et si, pour que l’agroécologie ne soit pas qu’une belle idée, il fallait chausser les bottes ? Et si se former rimait avec s’engager, fêter, partager ?Avec des si, on fait… un tour de France agri ! Passionnés par la ruralité et la paysannerie, mais peu en accord avec les trajectoires que prend l’agriculture industrielle, 18 jeunes de 20 à 28 ans ont parcouru la France l’été dernier pendant quinze jours, pour échanger avec les précurseurs de l’agroécologie : les agriculteurs.

À l’origine du projet : trois militants du Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) Lorraine. Issus du milieu agricole, ils désirent découvrir un maximum de systèmes agricoles dans la perspective d’une prochaine installation. Ce projet prend de l’ampleur et devient un road-trip agricole autogéré. Dans un esprit d’éducation populaire, chaque membre du groupe a pris des responsabilités pour organiser ce tour en fonction de ses qualités et de son expérience : communication, recherche de partenaires, logistique… Ces rencontres avec des agriculteurs, en plus de former les participants, font l’objet d’un film né d’une volonté de sensibilisation et de la participation de trois jeunes cinéastes à l’aventure.1

Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2020

Des libertés associatives réprimées

L’Observatoire des libertés associatives a publié en octobre 2020 un rapport inédit intitulé « Une citoyenneté réprimée – 100 cas de restrictions des libertés associatives – 12 pistes pour mieux les protéger ». Réaction et prolongement.

Depuis 2015, le maire issu du Rassemblement national (RN)de Hayange (57) est en conflit ouvert (aujourd’hui judiciaire) avec la section locale du Secours populaire. Lui reprochant, entre autres, de mettre en place une propagande « pro-migrants », la mairie cherche à l’expulser définitivement du local municipal occupé depuis plus de vingt ans. Mais les atteintes aux libertés associatives en France ne sont pas l’apanage des mairies gérées par l’extrême-droite.

Un rapport inédit publié en octobre par l’Observatoire des libertés associatives (cf. encadré) témoigne qu’elles sont très souvent à l’instigation des différents échelons de la puissance publique (État et collectivités locales), sans en laisser l’exclusivité au RN. Très documenté, il explicite une centaine de cas de libertés associatives et démocratiques des associations bafouées, entravées, réprimées, et classées en quatre entrées, qui parfois se combinent entre elles.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2020

Dialogue forcé entre paysans et collectivités publiques !

Une partie des terres du Gaec Vert de Lait devait être dédiée à une future zone d’activités mais une mobilisation a conduit les élus à dialoguer pour envisager d’autres solutions

Au-delà de la défense de leur ferme, Maud et Franck entendent engager un débat sur l’utilisation des terres et l’artificialisation des sols. – Crédit photo : Gaec Vert de Lait.

Maud et Franck sont installés en agriculture biologique depuis plusieurs années au Haut Corlay, dans les Côtes d’Armor. Ils produisent notamment du lait avec 45 vaches, uniquement nourries à l’herbe, sur les 68 hectares (ha) du Gaec Vert de Lait. Mais le fonctionnement de leur exploitation pourrait être remis en cause par la volonté de Loudéac Communauté Bretagne Centre (LCBC), 41 communes dont celle du Haut Corlay, de récupérer 2,7 ha de leurs terres pour une future zone d’activités. C’est ce que prévoit le projet de Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI ) arrêté le 11 février 2020, un document qui cadre l’affectation des terrains selon leurs usages : habitat, zones d’activités ou naturelles, agriculture…

Économiser le foncier

Dans ce territoire, en perte de vitesse sur le plan démographique et économique, la plupart des élus font le pari qu’en ayant des terrains disponibles pour des entreprises, ils se donnent plus de chances « d’en capter » quelques-unes. Le PLUI doit à la fois « économiser le foncier » (toutes les directives vont dans ce sens) et répartir des zones d’activités sur la communauté. Mais chaque conseil municipal fait pression pour en avoir et certains ne veulent pas se retrouver sans proposition pour des entreprises qui seraient attachées à venir sur leur commune à l’avenir.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2020