Tag Archives: installation

La France, un incubateur d’initiatives pour l’installation agricole

Le projet Newbie a présenté un panel de dispositifs et d’initiatives pour accompagner les nouvelles et nouveaux agriculteur·rices en Europe avec des spécificités marquées selon les pays.

La visite des partenaires de Newbie, fin octobre 2021, sur une ferme en biodynamie dans la vallée de l’Hérault. Crédit photo : Erika De Keiser

Le projet Newbie1, initié en 2018, a réuni pendant quatre ans dix structures de neuf pays européens afin de répondre aux défis rencontrés par les nouveaux entrants en agriculture : accès à la terre, aux financements, aux marchés, à la formation…

Son séminaire de clôture a été accueilli à Montpellier fin octobre 2021 par le Réseau national des espaces-test agricoles (Reneta), seule organisation française du consortium. Par des regards croisés sur les différentes agricultures européennes (visites de terrain en Écosse, au Portugal, en Slovénie, en France et en Bulgarie), les membres de Newbie ont pu promouvoir des initiatives2 et des modèles d’entreprises innovants (structures coopératives et collaboratives, dispositifs d’accompagnement, réseaux de commercialisation, accès aux moyens de production…) et en tirer des enseignements pour favoriser l’installation en Europe.

Ils ont constaté l’existence d’une diversité de contextes et de dispositifs et la richesse de l’environnement institutionnel, privé et associatif en France pour le soutien à l’installation.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, Transrural 2021

Installer par millions pour une société paysanne

Si ré-installer des millions de paysans est probablement le seul horizon crédible pour relever les défis écologiques et sociaux de l’agriculture, cette ambition nécessite un véritable un plan de bataille.

On comptait plus de 8 millions de paysannes et paysans au début du XXe siècle, 1,6 million (7,2% de la population active) au début des années 1980 et 391 000 en 2020, selon le dernier recensement agricole (1,5 % de la population active). Les trois quarts sont des hommes et plus de la moitié ont 50 ans ou plus. Depuis une quinzaine d’années, le nombre de chefs d’exploitation baisse d’environ 2 % par an, les installations ne permettant pas de compenser les départs. Le calcul est simple : à la fin de ce siècle, il y aura moins de 100 000 agriculteurs… Avec son corollaire : des exploitations qui portent bien leur nom, toujours plus grandes, plus mécanisées, plus connectées. Non plus seulement la disparation des paysan·nes mais de l’agriculture toute entière au profit d’une agro-industrie triomphante. Ces rappels sonnent un peu comme les rapports du Giec – Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat – vous ne trouvez pas ?

Combien d’œufs, de poules et de paysans ?

Nous avons pourtant entendu à l’occasion de la troisième édition du festival Atout bout d’champ (Mâlain, Côte-d’or) que l’enjeu était bien la ré-installation massive de millions de paysans et les chiffres, là aussi, ont fusé : un million pour Terre de Liens (à l’appui de son outil Parcel1), deux millions pour l’Atelier paysan, six millions pour les Civam… Pour mieux appréhender la réalité vertigineuse de ces chiffres, prenons l’exemple des œufs.

Continue reading

1 Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2021

Le stage parrainage, un outil efficace pour la transmission

Ce dispositif permet aux porteurs de projet de travailler sur la ferme qu’ils envisagent de reprendre mais aussi de mieux connaître le territoire.

Ce livret publié par le collectif InPact en janvier 2014 présente différents témoignages, outils et méthodes pour faciliter la transmission.

Reprendre une ferme peut nécessiter un temps d’appropriation afin de mieux connaître le territoire, le fonctionnement de l’exploitation, voire d’acquérir savoirs et savoir-faire, d’autant plus pour des transmissions en dehors du cadre familial, de plus en plus fréquentes. Pour le cédant, ce temps peut aussi être l’occasion de s’assurer de l’avenir de sa ferme ou de partir progressivement. Une période de test est même indispensable dans le cadre du remplacement d’un associé.

Le stage parrainage, pouvant aller de trois à douze mois sur l’exploitation d’un cédant, est l’un des dispositifs financés par les pouvoirs publics. Il permet de tester la faisabilité et la rentabilité d’un projet de reprise ou de valider une association. Le principal avantage pour le cédant, par rapport au salariat, est la prise en charge de l’indemnité de stage soit par Pôle emploi pour les chômeurs, soit par les Régions ou l’État pour les autres, avec un montant allant de 300 à 800 euros par mois selon le statut antérieur du stagiaire.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2018

Acquérir de l’expérience grâce au stage

Malgré son intérêt, ce dispositif est peu utilisé du fait d’un manque d’agriculteurs encadrants et de contraintes liées au statut de stagiaire agricole.

©Lycée Suscinio – Wikimédia

Quoi de mieux que de faire pour apprendre ? Les candidats à l’installation agricole, dans le cadre du Plan de professionnalisation personnalisé (PPP), peuvent se voir prescrire ou demander à réaliser des stages en exploitation ou dans d’autres entreprises agricoles. Mais cette modalité d’apprentissage reste peu utilisée.

Les stages ont pour objectif de compléter et approfondir des compétences professionnelles ; de connaître un environnement autre que familial ; de développer des capacités professionnelles et relationnelles ; ou encore d’échanger avec un exploitant agricole en capacité d’apporter un appui à la réflexion du porteur de projet. Ils peuvent durer entre une semaine et un mois pour un stage d’observation ou de un à six mois pour un stage d’application. Sauf s’il souhaite conserver son statut, le candidat à l’installation devient stagiaire agricole1. Une bourse lui est accordée (230 à 325 euros par mois suivant sa situation)2 et l’agriculteur qui l’accueille, le « maître exploitant », peut obtenir une indemnité (90 euros par mois). Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2018

L’installation agricole « atypique », avec ou sans aides ?

En Bretagne, Solenn Gallo est entrée dans le dispositif d’accompagnement à l’installation qui lui a permis de bénéficier de différentes formations et de développer son réseau.

Depuis 2014, le dispositif d’accompagnement à l’installation est ouvert à tous les porteurs de projet, y compris ceux qui ne demandent pas la Dotation jeunes agriculteurs (DJA). C’est le cas de Solenn, 37 ans, qui cultive un terrain d’un hectare sur la commune de Guengat (29) avec son compagnon, Gaëtan Le Meil, 39 ans.

« Depuis longtemps, j’avais envie de concret. Ma rencontre avec Gaëtan en Bretagne et ce terrain qui s’est présenté à nous a accéléré les choses. Notre projet, c’était de développer des cultures maraîchères, des plantes aromatiques et médicinales et de les transformer. Mais avant tout, c’est un projet de vie », entame Solenn.

Difficile de rentrer dans les cases
Le couple en définit les grandes lignes et Solenn se présente en juin 2016 au Point accueil installation du Finistère. « Le Groupement des agriculteurs bio m’a orientée vers la Chambre d’agriculture. J’ai pris contact, complété les documents d’auto-évaluation et on a établi avec la conseillère de la chambre [une des structures labellisées Centre d’élaboration du plan de professionnalisation personnalisé] un Plan de professionnalisation personnalisé [PPP]. J’ai eu l’impression que certains modules ne correspondaient pas réellement au bilan de compétences réalisé mais qu’ils étaient obligatoires. » Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, Transrural 2018

L’installation agricole, un parcours administratif

À Beauvais, une dizaine de jeunes ont assisté, fin janvier, à une réunion du Point accueil installation présentant les différentes étapes et démarches du parcours.

 

L’installation agricole, pour nombre de porteurs de projets, est un parcours du combattant. En France, le parcours institutionnel, obligatoire pour prétendre à certains avantages comme la Dotation jeunes agriculteurs (DJA) débute dans les Points accueil installation (PAI) de chaque département. Dans l’Oise, la chambre d’agriculture et le Collectif pour une agriculture solidaire (Copasol) sont les deux structures labélisées PAI. Leur rôle est d’accueillir et informer tous ceux et celles qui souhaitent s’installer, de les orienter vers d’autres structures si besoin – notamment pour des formations – et de les guider dans l’élaboration de leur projet. Une réunion d’information destinée aux porteurs de projets, organisée le 31 janvier dernier à Beauvais dans les locaux de la chambre d’agriculture, a rassemblé une dizaine de jeunes, déjà bien avancés dans leur projet, presque tous de reprise de la ferme de leurs parents.

Une centaine d’installations par an
Astrid Degroote, conseillère installation à la chambre d’agriculture et Johanna Lomont, conseillère installation détachée par le syndicat Jeunes agriculteurs, détaillent les différentes étapes obligatoires : autodiagnostic du projet, plan de professionnalisation personnalisé, formation obligatoire dite « stage 21 heures » et plan d’entreprise à cinq ans. Elles précisent les conditions à remplir pour s’installer, celles pour toucher les aides, les critères de modulation de la DJA et donnent astuces ou conseils : « Si on te prête le matériel, cela ne marchera pas pour les aides » ; «  pensez aux Mesures agro-environnementales et climatiques, dans le coin, c’est assez facile à avoir ». Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2018

Dossier 426 : Installation en agriculture : les politiques face aux défis du renouvellement et de l’ouverture

 

Avril 2013

À l’heure des Assises de l’installation agricole dont les conclusions viendront nourrir la prochaine loi d’orientation agricole, l’installation demande à être appréhendée en tant que projet professionnel, mais aussi en tant que projet de vie, voire de territoire. Ce dossier se propose de soulever quelques leviers qu’une politique ambitieuse d’installation pourrait actionner.

Leave a Comment

Filed under Dossiers agriculture

Dossier 412 : Le test d’activité investit le champ de l’agriculture

Télécharger le dossier en PDF

Janvier 2012

Dans un contexte où l’agriculture de proximité intéresse un nombre croissant d’acteurs et où 30 % des installations de moins de 40 ans se font « hors cadre » familial, les espaces test agricole se développent ; ils permettent à des individus de tester « grandeur nature » un projet de création d’activité agricole dans un cadre sécurisé, sur un lieu donné, pour un temps défi ni et tout en étant accompagné.

Leave a Comment

Filed under Dossiers agriculture

Dossier 407 : L’installation agricole questionnée par ses futurs candidats

Télécharger le dossier en PDF

Juin 2011

Des élèves en formation agricole partent à la rencontre d’agriculteurs de Seine-Maritime pour chercher des réponses aux questions qu’ils se posent sur l’installation. Ils nous laissent entrevoir dans ce dossier, au travers de leurs interrogations, le regard qu’ils portent sur leur avenir.

Leave a Comment

Filed under Dossiers agriculture

Dossier 391 : Accompagnement collectif et créativité pour surmonter les crises en agriculture

Télécharger le dossier en PDF

janvier 2010

Les associations agricoles d’éducation populaire, à l’image du réseau des Afocg, invitent les agriculteurs qu’elles accompagnent à appréhender leurs questionnements dans un cadre collectif propice à la distanciation et à la créativité.

Leave a Comment

Filed under Dossiers agriculture