Tag Archives: politique

En Espagne, un parti politique rural

Face à la désertification rurale, le mouvement España vaciada, coalition de 170 organisations et associations aux positions parfois antagonistes, va s’impliquer dans les élections législatives de 2023.

www.populationdata.net

En Espagne, parler de l’España vaciada, ou « Espagne vidée », revient à évoquer la diagonale du vide française : l’expression désigne un ensemble de territoires du pays qui ont subi l’exode rural massif, du fait du manque de transports, d’absence de tissu industriel et du mouvement de concentration des activités et services vers les villes. La population y a vieilli, les services ont peu à peu disparu. Le problème a longtemps été ignoré des pouvoirs publics. Pourtant, comme le rappelle Tomás Guitarte, actuel député du mouvement Teruel existe : « On ne doit pas parler de l’Espagne vide, mais de l’Espagne vidée, parce que ce processus n’a pas été naturel, mais est bien la conséquence de mauvaises politiques ».

Porter la voix des territoires ruraux

Aujourd’hui, 90 % de la population espagnole occupe 10 % du territoire, répartis entre Madrid et la côte, ce qui crée un sentiment d’abandon de la part des 10 % d’Espagnols restant. Localement, des plateformes et mouvements désireux de trouver des solutions ont donc émergé et se rassemblent sous le nom España vaciada, arborant comme une fierté l’appartenance à ces territoires oubliés. Le 31 mars 2019, deux des plus anciens mouvements, Teruel existe et Soria, ¡ya! ont organisé une grande manifestation à Madrid afin de lancer la révolution de España vaciada et de chercher des solutions pour que ne meurent pas les villages. Depuis septembre 2021, le mouvement désigne donc une coalition de 170 organisations et associations, présentes dans 25 provinces espagnoles et se faisant l’écho de ces problématiques. Leur but ? Remporter des sièges aux législatives 20231 pour porter la voix des territoires ruraux.

Continue reading

4 Comments

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2022

Agriculture : demandez le programme !

Les principaux partis paraissent s’entendre sur les constats mais leurs propositions pour lutter contre les conséquences du libéralisme ou assurer un revenu décent aux paysans divergent.

Dessin Pinter Politique et agricultureLes cinq candidats aux Présidentielles crédités du plus d’intentions de vote¹ ont peu parlé de ruralité. Dans les programmes, elle est souvent intégrée dans une réflexion sur l’aménagement des territoires ou liée à l’agriculture. Nombre d’antiennes resurgissent dans les propositions, comme la couverture haut débit de l’ensemble du territoire ou l’équipement en services publics de base au niveau des communes, les objectifs annoncés à l’orée du précédent quinquennat n’étant pas atteints. Sur le volet agriculture, plus fourni, les candidats se rejoignent sur le fait que « les agriculteurs doivent vivre de leur métier » ou « disposer d’une certaine autonomie ».

Comment augmenter le revenu des paysans ?

Mais les solutions divergent : affaiblissement des normes environnementales et baisse des charges sociales pour Les Républicains (LR), régulation des prix et ouverture de droits au chômage pour le Parti Socialiste (PS) et En Marche! (EM, le « parti» d’Emmanuel Macron), revalorisation des retraites et accès garanti au statut d’exploitant et à une couverture sociale pour tous les actifs agricoles pour La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon (LFI). Afin de redonner une part de la valeur ajoutée créée dans les filières aux producteurs et augmenter leurs revenus, LR et EM souhaitent favoriser la constitution d’organisations de producteurs et encadrer par la loi les négociations commerciales, alors que le Front national (FN) envisage de supprimer la contractualisation, de rétablir des coefficients multiplicateurs sur les marges et d’interdire la vente à perte. Les autres partis insistent davantage  sur  le  développement de productions de meilleure qualité et des circuits courts ou le changement de système pour économiser (sur) les intrants. Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles