Le Pouvoir des mots

Un livre (et un podcast !) pour se réapproprier le vocabulaire dominant

Un immense merci aux 165 donateurs qui ont permis à Transrural initiatives de financer l’édition d’un livre d’une centaine de pages intitulé Le pouvoir des mots : se réapproprier le vocabulaire dominant pour transformer la société !

Cet ouvrage reprend une quarantaine de chroniques publiées dans la rubrique « La Guerre des mots » depuis 2015, illustrées par notre dessinateur Pinter.

Sa parution est prévue pour le printemps 2021. Vous pouvez d’ores et déjà le pré-commander sur la boutique en ligne de Transrural initiatives.

Pourquoi ce livre ?

Les médias, les institutions ou encore le monde universitaire nous abreuvent quotidiennement de mots qui, lancés dans le débat public, peuvent se draper d’une fausse ambition de transformation sociale ou au contraire, nous déposséder de leur pouvoir subversif initial. Ces mots, généralisés dans les discours, les représentations, les idées, se muent ainsi en « cheval de Troie » d’une grammaire au service d’un modèle de développement dominant. Contribuer à retrouver le sens originel de ces mots, tenter de les redéfinir ou au contraire de déconstruire l’imaginaire qu’ils véhiculent, telle est l’ambition de ce recueil.

À l’origine : la chronique « La Guerre des mots« 

En 2015 est parue pour la première fois la chronique « La Guerre des Mots », née d’un énervement devant l’emploi croissant du mot « gouvernance ». Au fil des numéros, elle s’est attelée à redonner du sens aux termes qui ont jalonné l’actualité de ces cinq dernières années (crise, précarité, radical, alternatif…) et/ou qui ont transformé nos pratiques associatives et professionnelles (projet, outil, initiative…). Ces chroniques sont ainsi le reflet des questionnements et de l’engagement des rédacteurs bénévoles. 

40 mots pour transformer la société

Au fil des années, 40 mots d’actualités qui ont été disséqués, décortiqués et désossés pour en extraire le sens, ainsi que des réflexions permettant à son auteur et aux lecteurs de se les réapproprier. Au détour de la centaine de pages du livre, vous retrouvez des mots qui façonnent la réalité (gouvernance, exploitation, écosystème…), des mots-écrans qui peuvent nous duper (développement, carabistouille, citoyen…), des mots qui génèrent du flou (utopie réaliste, ingénierie, territoires…), des mots qui libèrent (autonomie, alternatif, ensauvagement…), et des mots qui invite à lutter (travail, partenaire, cotisations sociales…). 

Des exemples à écouter !

Quelques unes de nos chroniques La Guerre des mots ont été adaptées en podcast par les comédiens Marie Boulard et Louis Buisset. Écoutez-les sur Soundcloud !