Tag Archives: entreprenariat

Dossier 418 : Entreprendre collectivement en milieu rural

Télécharger le dossier en PDF

Juillet Août 2012

Si diverses entreprises collectives ont, depuis longtemps, joué un rôle important dans l’économie des territoires ruraux, de nouvelles initiatives viennent (re)mettre en cause la figure de l’entrepreneur individuel et la notion même de collectif. Ce dossier se propose de mieux cerner cette forme de l’entreprendre qui relève du champ de l’économie sociale et solidaire.

Leave a Comment

Filed under Dossiers développement local

Dossier 347 : Création d’activités : se lancer avec filet

4 Décembre 2007

Télécharger le dossier en PDF

En milieu rural, les personnes qui souhaitent créer de petites entreprises ne sont pas livrées à elles-mêmes. Des acteurs de la «création d’activité» peuvent les accompagner. Car si ces porteurs de projet nourrissent l’envie de créer leur propre emploi et de vivre de leurs passions, ils ne savent pas toujours comment s’y prendre pour que projet de vie et projet professionnel s’imbriquent intimement.

Leave a Comment

Filed under Dossiers développement local

Dossier 337 : Accompagner des projets agri-ruraux

3 Juillet 2007

Télécharger le dossier en PDF

Pourquoi et comment s’organiser au niveau d’un territoire pour accompagner les porteurs de projets innovants ? Parce que les candidats à l’installation en milieu rural sortent majoritairement des cadres institutionnels et que l’accompagnement de porteurs de projets encore qualifiés d’«atypiques» reste à pourvoir. Ces projets agri-ruraux assument la multifonctionnalité de l’agriculture, valorisent les ressources locales et jouent sur la pluricativité pour
asseoir leur autonomie. Ils constituent ainsi un enjeu incontournable pour l’avenir des territoires.

Leave a Comment

Filed under Dossiers développement local

Dossier 323 : Création d’activités : l’accompagnement associatif en milieu rural

5 Décembre 2006

Télécharger le dossier en PDF

Les créations d’entreprises sans salarié sont en hausse depuis plusieurs années. 245 000 ont été créées ou
reprises en 2005 pour 200 000 en 2001 (source Insee). Partie prenante de cette dynamique, la «création d’activités» en milieu rural concerne des «très petites entreprises» autour de projets souvent jugés atypiques. Procédant à l’échelle individuelle d’une volonté de créer son propre emploi, elle vise à façonner une activité professionnelle en cohérence avec un projet de vie. Qui pour retrouver une activité, qui pour «vivre au pays», qui pour avoir du temps libre et pratiquer d’autres activités, etc. Au delà de la seule pertinence économique, « ce qui anime les gens, c’est l’activité dont ils veulent vivre, pour tout ou partie ». Parce qu’elle participe également au dynamisme des zones rurales, la création d’activités se place à la croisée d’enjeux aux niveaux sociétal, territorial et individuel. Le mouvement associatif d’éducation populaire rural accompagne l’émergence de ces nouvelles formes entrepreneuriales. Apportant une contribution complémentaire des organismes institutionnels, il est animé par une éthique coopérative et solidaire. Cet engagement repose sur une écoute des «créateurs» soucieuse tant de leurs motivations que du contenu technique de leur projet. L’insertion de l’activité dans les environnements économique et culturel locaux caractérise également ce type d’accompagnement.

Leave a Comment

Filed under Dossiers développement local

Dossier 298 : «Espaces-test» De nouvelles dynamiques économiques pour les territoires ruraux

29 Novembre 2005

Télécharger le dossier en PDF

L’actualité récente des banlieues, qui met en lumière les problèmes d’emploi en zones urbaines concentrées, ne doit pas faire oublier les difficultés du milieu rural, certes plus discrètes, mais tout aussi importantes. La mixité sociale s’y traduit en terme de nouveaux arrivants (y compris étrangers) et de natifs, de ruraux et de néo-ruraux, de personnes isolées ou intégrées, de populations vieillissantes et de jeunes marginalisés, etc. Les entreprises n’y sont pas plus présentes ou accueillantes, et l’accès à l’emploi et à la création d’activités y est limité. Puisque la tendance est à la valorisation des initiatives exemplaires et porteuses d’espoir, ce dossier présente des  expériences rurales innovantes qui pourront inspirer à la fois la mise en œuvre de la Loi sur le développement des territoires ruraux et celle portant le Plan de cohésion sociale. Les espaces-test qui font l’objet de ce dossier ne
sont pas forcément très récents. Ils représentent néanmoins un enjeu nouveau et de taille en matière de création d’emploi et d’activité en milieu rural. C’est ce qui ressort particulièrement de la réflexion et des expérimentations menées dans le cadre du projet DORA, qui démontrent, si besoin est, que les associations d’éducation populaire
sont porteuses d’innovations sociales et d’animation des territoires ruraux. Sous diverses appellations (couveuses, coopératives d’activité et d’emploi, etc.) les espaces-test constituent une nouvelle étape dans les parcours d’accompagnement proposés aux créateurs d’activités (p. II). Liés à une démarche territoriale res-
pectueuse des projets de vie en milieu rural, ils sont porteurs de nouvelles dynamiques locales (p.IV). L’appui opérationnel au démarrage de l’activité et les nouveaux contrats qui le permettent amènent à reconsidérer la prise de risque avec le créateur, et non plus à ses côtés (p. IV et V). Par ailleurs, au delà des débats qui opposent insertionet économie, c’est bien la réalité des projets collectifs soutenus qui feront des espaces-test une
réelle opportunité pour les territoires ruraux en aidant à reconsidérer les problématiques d’emploi et de création d’activité (p. III, VI, VII et VIII).

Leave a Comment

Filed under Dossiers développement local

Dossier 220 : Choisir le statut associatif pour créer son activité

 10 septembre 2002

Télécharger le dossier en PDF

Dossier réalisé par Johanne Villegas (Afip) à partir d’une étude financée par le FNDVA.

Tous les créateurs d’activité ne se considèrent pas comme des chefs d’entreprise. Plus que de réussir socialement ou financièrement, ils -ou elles- cherchent à se construire un travail «sur mesure» qui concilie leurs a s p i r a t i o n s personnelles, familiales, p r o f e s s i o n n e l l e s . En conséquence, ils ne choisiront pas forcément un statut classique. Certains optent pour l’association, par conviction ou par nécessité. Ce statut peut en effet permettre de tester son projet et de se faire connaître. La démarche associative est en outre favorable à l’émergence de  solidarités locales.
Enfin, ce cadre collectif est propice à l’expression de nouveaux besoins et donc de nouvelles opportunités de développement, tant pour l’activité que pour le territoire. Parce qu’elle articule projets individuels et collectifs,
la forme associative peut constituer un vecteur de développement économique solidaire pour les territoires ruraux. À l’heure où les questions associatives risquent d’être reléguées dans le champ du social et du caritatif, prises en charge par le ministère des Affaires sociales ou le secrétariat d’État à la lutte contre la précarité, un rappel du rôle économique des associations s’impose.

 

Leave a Comment

Filed under Dossiers développement local