Tag Archives: solidarité

En Anjou, la solidarité face au coup de froid sur les vignes

En avril, un redoutable épisode de gel a touché la vigne française. Reportage auprès de Paul et Jean-Camille qui ont lutté pendant une semaine pour sauver leur récolte. Cet épisode questionne la pérennité du métier.

Les vignes protégées par les bougies sur l’une des parcelles du domaine de Jean-Camille et Paul à Tigné (49). Crédit photo : Adeline Auduit.

II est 3 heures du matin ce mercredi 14 avril à Tigné, petit village de 700 habitants dans le département du Maine-et-Loire. Jean- Camille et Paul, vignerons sur un domaine bio de 15 hectares, ne ferment plus l’oeil depuis une semaine : leurs vignes, qui produisent du Rosé d’Anjou, sont touchées par un long et redoutable gel.

Des bourgeons exposés au gel

« Normalement à cette période, l’épisode de gel dure un ou deux jours », explique Paul, 28 ans, installé sur l’exploitation avec son père depuis début janvier. « Ça fait 30 ans que je suis installé et je n’ai jamais vu ça », note ce dernier, Jean-Camille.

Il n’y a rien de surprenant à voir du gel à cette période de l’année. Ce qui est plus exceptionnel, ce sont les températures printanières aussi précoces (jusqu’à 25 degrés) quelques jours auparavant. Les premiers bourgeons et les feuilles sont sortis et se sont exposés au gel. « On croisait tous les doigts, mais là on ne s’attendait pas à une pareille catastrophe, reconnaît Paul. On a été surpris par les températures qui sont descendues très vite. Par exemple, le 7 avril, à 6 heures, il faisait zéro, à 7h30, -5 degrés. » Au cinquième jour de gel, 13 hectares sur 15 sont touchés et les premières estimations laissent présager une perte de 80 % de la récolte.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2021

Intervenir sur les violences faites aux femmes en rural

L’association Paroles de Femmes forme des relais pour informer les femmes victimes de violences en milieu rural.

Œuvre du mouvement Collages féminicides dans le XIIIe arrondissement de Paris. Crédit : GrandEscogriffe sur Wikimedia Commons

47% des féminicides ont lieu en zones rurales alors qu’elles rassemblent 20 % seulement de la population française. En 2012,une étude menée par la Fédération nationale solidarités femmes sur les violences faites aux femmes en Midi-Pyrénées et en Pays-de-la-Loire mettait en évidence les difficultés particulières des femmes victimes de violences en milieu rural. Le manque d’accès à l’information, l’éloignement des lieux d’accueil possibles, l’interconnaissance très forte, le poids des relations sociales… « Et puis la précarité financière, la difficulté parfois d’être mobile, de trouver un emploi et sortir d’un milieu violent », nous dit Céline Roucolle, salariée de Paroles de femmes 811 à Gaillac (Tarn).

Cette association de solidarité féminine, fondée en 2005, décide alors de mener une action spécifique sur les zones éloignées des centres urbains. C’est le démarrage des permanences dans plusieurs communes du département et des rencontres avec les municipalités pour sensibiliser les élus. L’association développe un réseau de personnes relais (parfois d’anciennes victimes) qui sont là pour diffuser de l’information, repérer,se tenir à l’écoute. Une formation de quelques heures leur est proposée,qui donne des clés pour comprendre les violences, être attentif aux signaux indicateurs,savoir donner ou laisser l’information à disposition, orienter.

Continue reading

1 Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2020