Category Archives: Dossiers société

Dossier 250 : La paysannerie polonaise face à l’Europe

2 décembre 2003

Télécharger le dossier en PDF

 

Dossier réalisé par Transrural Initiatives à partir des 14es Rencontres européennes de Die, festival  <Est-Ouest>*.
Quelle peut être la place de la paysannerie en Europe? Avec ses deux millions d’exploitations, la Pologne actualise cette question. L’évolution de ses campagnes a été très éloignée de celle qu’ont connue les Quinze depuis la guerre, mais elle a aussi été singulière au sein même du bloc communiste. En effet, la paysannerie polonaise a, en grande partie, mis en échec la politique de collectivisation. Elle reste encore une exception européenne avec une étonnante augmentation de sa population agricole depuis dix ans. Contredisant «la fin des paysans» annoncée par Henri Mendras. Alors que l’Europe de l’Ouest prend conscience des méfaits d’une concentration, d’une intégration, d’un «productivisme» excessifs en agriculture, la Pologne a des atouts à mettre en avant. Son agriculture, à bien des points de vue, peut être qualifiée de durable, de paysanne…, son fonctionnement étant centré sur une certaine autonomie de production et une pluriactivité familiale. Autant de termes aujourd’hui
dans l’air du temps des politiques agricoles et rurales européennes. Cela favorise-t-il une reprise à son compte des nouvelles préoccupations de l’Union et des attentes de ses concitoyens envers l’agricuture? Pour quelles perspectives ? Tels étaient les questionnements abordés lors des rencontres européennes de Die sur le thème : «Paysanneries européennes: un sort ou des choix ?». Reprenant les discussions, ce dossier présente la question paysanne en Pologne (p. II). Il s’inquiète de la place d’une paysannerie dont le rôle reste marginalement pris en compte dans la politique agricole européenne (p. III). Même si des expériences, françaises notamment,
soulignent qu’il y a des espaces à investir (p. VI-VII). Des regards complémentaires sur la promotion sociale et sur la perception de la société urbanisée envers l’agriculture ont contribué à nourrir le débat (p. IV-V)

Leave a Comment

Filed under Dossiers agriculture, Dossiers société

Dossier 247 : Quelle décentralisation ?

21 octobre 2003

Télécharger le dossier en PDF

 

Dossier élaboré par Alain Chanard.
Le 1er octobre, le conseil des ministres a adopté un «projet de loi relatif aux responsabilités locales». Ce texte  énumère les compétences dont l’État entend se dessaisir au profit des collectivités territoriales (page II). Après  que le Congrès, réuni le 17 mars, ait modifié la Constitution en affirmant «l’organisation décentralisée de la
République» et suite à l’adoption, fin juillet de deux lois organiques relatives au référendum local et à  l’expérimentation par les collectivités territoriales (TRI 244), cette redéfinition des rôles participe de la «République des proximités» que le Premier ministre souhaite mettre en avant. L’enjeu n’en est pas mince puisque les nouveaux transferts de compétences devraient représenter une douzaine de milliards d’euros et
concerner plus de 130 000 fonctionnaires. Nombre d’élus locaux redoutent toutefois que ces moyens ne soient pas à la hauteur de leurs nouvelles responsabilités. L’Assemblée des communautés de France (ADCF) regrette
en outre que le projet gouvernemental ne tienne guère compte des intercommunalités (page III). De son côté, l’Union nationale des acteurs et des structures du développement local (Unadel) s’étonne qu’il ignore «la nécessité de travailler sur la démocratie participative» (page IV).

Leave a Comment

Filed under Dossiers société

Dossier 244 : L’OMC sous surveillance

9 septembre 2003

Télécharger le dossier en PDF

La cinquième conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce se tient à Cancùn (Mexique) du  10 au 14 septembre. Après l’échec de Seattle en 1999 et le statu quo de Doha en 2001, les 145 membres de l’OMC ont la difficile tâche de parvenir à s’accorder sur des sujets commerciaux aussi complexes que délicats. Plusieurs thèmes seront discutés : médicaments, services, investissements, agriculture, environnement, propriété  intellectuelle. Mais compte tenu de la forme de la négociation – «marchandage» intersectoriel – les priorités
des parties prenantes sont peu lisibles. Certaines organisations agricoles européennes craignent en particulier que l’UE utilise l’agriculture comme monnaie d’échange au profit de son offensive sur les services. Du côté des objectifs de développement, peu de progrès sont à attendre de Cancùn. Les pays du Sud devraient ainsi continuer à élever leurs voix face aux deux géants américains et européens, relayés par les organisations non gouvernementales (ONG) et les syndicats. Ceux-ci seront au rendez-vous pour surveiller et critiquer des  négociations censées améliorer l’organisation du commerce mondial. Ces mouvements altermondialistes questionnent de plus en plus la capacité de l’OMC à être l’enceinte appropriée pour mener des discussions commerciales touchant aux prérogatives politique, sociale, culturelle et environnementale des États. Leur mobilisation cherche avant tout à informer les populations sur les enjeux de tels accords. Ce dossier revient, aux travers des différentes actions menées par les ONG, sur deux sujets : l’Accord agricole et l’Accord généralisé sur le commerce des services (AGCS). Principaux points d’achoppement des débats, ils focalisent l’attention de tous.

Leave a Comment

Filed under Dossiers société

Dossier 236 : Les stratégies de la grande distribution

6 mai 2003

Télécharger le dossier en PDF

Dossier réalisé par Entraid’et Transrural Initiatives

Trois quarts de la distribution alimentaire française est concentrée par cinq grands groupes commerciaux (p. IV). Partenaire incontournable ou puissante oligarchie, la grande distribution fixe les règles du jeu avec ses fournisseurs et notamment les producteurs agricoles. Ces producteurs n’ont de cesse de réclamer un rééquilibrage du rapport de force (p.V). Depuis 20 ans, les réglementations deviennent plus sévères (p.III). La loi
cherchant à contrebalancer le poids croissant des distributeurs : en 1986, 10 enseignes se partageaient la moitié de la distribution alimentaire contre 5 enseignes pour les 3/4 aujourd’hui.
Cependant, et notamment sur les marchés valorisant la traçabilité et la qualité des produits, un partenariat avec
les producteurs et les industriels s’avère nécessaire.
Il passe souvent par une contractualisation producteur-distributeur (p. II). Dans la mesure où ce contrat garantit les prix payés au producteur, il semble aujourd’hui la meilleure forme de répartition de la valeur ajoutée. Mais, cela est loin de se généraliser au-delà des marchés de niche. Ce dossier se focalise sur la stratégie des  distributeurs. D’autres angles mériteront d’être abordés à l’avenir, une comparaison entre les circuits de commercialisation, la place des intermédiaires dont les coopératives notamment, l’évolution des prix et du commerce agro-alimentaire…

Leave a Comment

Filed under Dossiers société

Dossier 226 : Décentralisation et recomposition de territoires

3 décembre 2002

Télécharger le dossier en PDF

Dossier réalisé par l’UNADEL et Transrural Initiatives.

Le débat sur la décentralisation qu’a lancé le gouvernement ne fait pas que prolonger le mouvement qui serait né avec les lois de 1982 : il repose les questions qu’ont soulevées, dès les années 1960, les limites de l’action de l’État. Entre la volonté d’auto-organisation de territoires souhaitant se développer et le souci de conserver un cadre de solidarité, une des principales questions posées est celle de ce que doit -et peut- faire chaque niveau (commune, intercommunalité, pays, département, région).
En se revendiquant de la « France d’en bas« , Jean-Pierre Raffarin voulait inscrire la décentralisation, premier grand œuvre de son gouvernement, dans une perspective « ascendante » de l’organisation du territoire national, privilégiant notamment les dynamiques intercommunales et la construction des pays.

Leave a Comment

Filed under Dossiers société

Dossier 215 : Tous comptes faits, qu’est-ce que la richesse ?

18 juin 2002

Télécharger le dossier en PDF

L’argent n’a pas d’odeur : un sou est un sou, un quintal de blé est un quintal de blé. Mais quand même, regardons-y d’un peu plus près… Soit un quintal de blé, produit dans une grande exploitation céréalière  hautement mécanisée où un homme cultive 150 ha en utilisant tout ce que l’agro-industrie peut lui « offrir » de semences, d’engrais et de pesticides, éventuellement au delà de ce que l’environnement peut ingurgiter. Soit
un autre quintal de blé, produit dans une petite exploitation avec un rendement moitié moindre, utilisant peu de
fertilisants. Lequel de ces deux quintaux de blé, de même valeur marchande, contribue le plus à la création de richesse ? Pas l’ombre d’un doute : … c’est, de loin, le premier ! En effet, ce quintal-là a donné lieu aux flux  monétaires les plus importants. Or, ce sont eux, et eux seuls qui comptent dans notre système de comptabilité nationale. Peu importe que l’essentiel de la richesse produite soit appropriée par l’agro-industrie. Peu importe que ce mode de production soit le reflet d’une agriculture se réduisant à quelque 150 000 exploitations en France. Peu importe les éventuelles atteintes à l’environnement… Au contraire, les coûts de dépollution viendront s’ajouter aux flux monétaires précédents, gonflant encore la « richesse » produite. Cette manière de compter n’étant pas satisfaisante, des chercheurs et militants associatifs réfléchissent et expérimentent des manières de « compter » autrement et autre chose : la richesse en air pur, en eau, en bien être humain, etc. Cette richesse là peut rapporter combien ?
1 : Inter-Association de formation collective à la gestion.

Leave a Comment

Filed under Dossiers société

Dossier 209 : A propos de la démocratie locale…

19 mars 2002

Télécharger le dossier en PDF

Dossier élaboré par Alain Chanard

De la mise en place des conseils de développement à la toute nouvelle Loi relative à la démocratie de proximité, le thème de la démocratie démocratie locale fait florès.

Mais les envolées lyriques qu’il suscite sont loin de toujours déboucher sur des réussites convaincantes. Il commence donc à être de bon ton de se gausser de la démocratie locale.

A l’heure de la mondialisation, ne contribue-t-elle pas à détourner le citoyen des vrais débats politiques ? Et les thuriféraires de la démocratie participative n’auraient-ils pas poru objectif caché de saper la légitimité des élus, pourtant désignés par le plus grand nombre et responsables devant tous ? Autrement dit, la démocratie locale ne risque-t-elle pas d’imposer la dictature de minorités soit-disant éclairées ? …

Ces critiques ont le mérite de remettre quelques pendules à l’heure. Jusqu’à preuve du contraire, la démocratie locale n’offre pas un modèle de gouvernance directement transposable à l’échelle de la nation ou de l’Union européenne. Par ailleurs, le fait d’être participative ne garantie pas forcément qu’une pratique soit démocratique.

Il serait toutefois dommage qu’une fois de plus, le bébé soit jeté avec l’eau du bain. La clé de tous les problèmes politiques ne doit certainement pas être cherchée au niveau local, mais les enjeux de la démocratie de proximité ne sont nullement méprisables, rien n’empêche de les aborder dans une perspective beaucoup plus large (« glocale » néologisent certains…) et il n’est nullement interdit de mêler initiatives locales et solidarité avec d’autres territoires, proches ou lointains.

Leave a Comment

Filed under Dossiers société

Dossier 207 : De retour de Porto Alegre

19 février 2002

Télécharger le dossier en PDF

Propos recueillis par D. Cerniaut, C. Donnars, C. Goguel, M. Reinert
Le Forum social mondial a fait la Une des médias et Porto Alegre a ressemblé, vu d’ici, à la croisette de Cannes avec sa foule enthousiaste et les stars de la politique française… Pourtant la seconde édition du Forum social  mondial a confirmé sa place incontournable dans les débats internationaux. Non pas en marge des sommets, mais de manière autonome, en s’ancrant dans une réalité régionale riche. Le contexte brésilien comme les initiatives « sociales » de son Etat le plus septentrional et de la capitale, Porto Alegre, tous deux aux mains du Parti des travailleurs, donnent chair aux débats. L’actualité de l’Argentine, voisine, en pleine déconfiture économique et sociale, et d’où sont venus de nombreux participants, a également nourri la dénonciation des ititutions i n t e r n a t i o n a l e s . Curieux des idées nouvelles qui y ont émergé et des liens qui renforcent la cohésion des  représentants « de la base », Transrural Initiatives a interrogé quelques participants, experts associatifs et militants, dès leur retour.

Leave a Comment

Filed under Dossiers société

Dossier 190 : Deuxièmes Assises du Celavar : Quelle Europe voulons-nous ?

5 juin 2001

 Télécharger le dossier en PDF

Après avoir travaillé à l’Observatoire européen Leader, Gilda Farrell dirige maintenant la division du Conseil de l’Europe « Développement de la cohésion sociale ».

Dans le cadre du travail de préparation des Assises du Celavar, elle s’est notamment interrogée sir les modalités de l’élargissement de l’Union européenne.

Leave a Comment

Filed under Dossiers société

Dossier 184 : Elargir l’Europe n’est pas intéger l’Est dans l’Ouest !

13 mars 2001

Télécharger le dossier en PDF

Au lendemain de la chute du mur de Berlin, l’entrée des pays de l’Europe centrale et orientale dans l’Union européenne apparaît comme une évidence politique. Les premiers voulaient s’affranchir définitivement de leur encombrant voisin russe et se voir enfin rattaché à la « réussite occidentale », les seconds voyaient déjà une Europe grandie sur l’échiquier mondial. Mais en guise d’union c’est une intégration rigide qui a été imposée aux candidats et leurs marges et manœuvre face à l’acquis communautaire est restée bien maigre.

Ce dossier propose un regard sur les négociations et les coopérations entre ces deux parties de l’Europe.

 

Leave a Comment

Filed under Dossiers société