Tag Archives: démocratie

Des libertés associatives réprimées

L’Observatoire des libertés associatives a publié en octobre 2020 un rapport inédit intitulé « Une citoyenneté réprimée – 100 cas de restrictions des libertés associatives – 12 pistes pour mieux les protéger ». Réaction et prolongement.

Depuis 2015, le maire issu du Rassemblement national (RN)de Hayange (57) est en conflit ouvert (aujourd’hui judiciaire) avec la section locale du Secours populaire. Lui reprochant, entre autres, de mettre en place une propagande « pro-migrants », la mairie cherche à l’expulser définitivement du local municipal occupé depuis plus de vingt ans. Mais les atteintes aux libertés associatives en France ne sont pas l’apanage des mairies gérées par l’extrême-droite.

Un rapport inédit publié en octobre par l’Observatoire des libertés associatives (cf. encadré) témoigne qu’elles sont très souvent à l’instigation des différents échelons de la puissance publique (État et collectivités locales), sans en laisser l’exclusivité au RN. Très documenté, il explicite une centaine de cas de libertés associatives et démocratiques des associations bafouées, entravées, réprimées, et classées en quatre entrées, qui parfois se combinent entre elles.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under Analyses, articles, Transrural 2020

Dessiner une démocratie alimentaire

Si l’alimentation est un bien public, elle doit être gérée par les citoyens. Des initiatives locales esquissent ce que pourrait être un système politique de gestion de l’alimentation.

Dessin de Pinter

En s’intéressant aux conditions sociales, économiques et environnementales de la production et de la distribution de leur nourriture, les populations pour- raient décider des modèles agroalimentaires et agricoles qu’elles souhaitent défendre, allant au-delà du simple fait d’acheter ou de ne pas acheter tel ou tel produit. C’est à partir de cette idée que le concept de démocratie alimentaire est développé depuis les années 1990. Dans le monde de la recherche en sciences sociales appliquées à l’alimentation, cette approche prend progressivement de l’ampleur, consacrant la dimension transversale de la question alimentaire.

Ce concept s’appuie sur deux postulats : la qualité de bien public de l’alimentation (qui véhicule tant des notions de solidarité, de responsabilité que d’identité collective¹) et le principe politique et éthique selon lequel c’est aux populations elles- mêmes que doivent revenir les décisions fondamentales concernant la gestion des biens publics (matériels comme immatériels).

Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Idées