Tag Archives: circuits courts

Face à la pandémie, les circuits courts ?

Le Covid-19 a mis sous pression nombre de paysan·nes et renforce l’attrait pour la vente directe, les magasins de producteur·rices et les commandes en ligne. Aperçu en sud-Aveyron.

La réserve de la Biocoop de Saint-Affrique reconvertie en terminal de remise des commandes.

A Saint-Affrique, 8 000 habitant·es, les habitué·es du marché du samedi matin ont dû changer leurs habitudes : ce rendez-vous vital pour les producteur·rices locaux·ales avait été suspendu le 20 mars, par décision du maire à la suite des annonces gouvernementales.

Comme ailleurs, nombre de voix ont pointé l’injustice et l’incohérence de laisser, en parallèle, les grandes surfaces fonctionner quasiment sans changement.En dialogue avec la mairie, l’association des commerçant·es et des exploitant·es agricoles du marché a fini par obtenir de la préfecture sa réouverture : le 18 avril, un quart des 66 étals habituels ont pu s’installer dans les locaux de l’école publique en suivant un protocole concerté : limitation des flux, marche en avant, service par les vendeur·ses, port de protections…

Pour les paysan·nes, le confinement entraîne une difficulté à commercialiser sa production par les circuits habituels ; la gestion des stocks s’avère problématique – notamment pour les éleveur·ses ; la garde des enfants ou l’éloignement des proches ne facilitent pas l’adaptation du travail. La situation est particulièrement tendue pour celles et ceux, nombreux·ses dans la région, dont le réseau est diffus ou qui viennent de démarrer.

Continue reading

Leave a Comment

Filed under articles, Initiatives, Transrural 2020

Dossier 430 : Accompagner la professionnalisation des acteurs des circuits courts

Octobre 2013

Les circuits courts font depuis quelques années l’objet d’une reconnaissance publique et politique. Un nombre croissant de producteurs en circuit court est en demande de professionnalisation. Les profondes modifications que l’implication dans de tels circuits de commercialisation entraîne pour le métier de l’agriculteur et pour ceux qui les accompagnent, les organismes de développement agricole et rural, ne sont pas toujours bien appréhendées. Ce dossier, réalisé dans le cadre du projet « Métiers Circuits Courts » (Mecico) entend explorer de quelle manière et en quoi les circuits courts revisitent les métiers liés à l’agriculture.

Leave a Comment

Filed under Dossiers agriculture

Dossier 417 : Des circuits courts étrangers ?

Télécharger le dossier en PDF

Juin 2012

Diverses appellations provenant de différents endroits du globe (réseaux alimentaires alternatifs, partenariats locaux solidaires entre producteurs et consommateurs…) renvoient à la notion, plus connue ici, de circuits courts. Ces modes de commercialisation impliquant un intermédiaire au maximum et jouant sur la proximité, recouvrent-ils les mêmes réalités, répondent-ils aux même enjeux ici et là ?

Leave a Comment

Filed under Dossiers développement local

Dossier 313 : Longue vie aux circuits courts

4 Juillet 2006

Télécharger le dossier en PDF

Les circuits courts de distribution des produits alimentaires se caractérisent par la proximité entre producteurs  et consommateurs. Cette organisation, si elle ne date évidemment pas d’hier, connaît depuis quelque temps un  fort regain d’intérêt. Pour les premiers, elle peut répondre au souci de récupérer une partie de la valeur ajoutée  largement concédée aux industries de la transformation et de la distribution. Les seconds y voient, eux, le moyen de retrouver un contact direct avec le producteur, de disposer de produits de meilleure qualité et de soutenir des formes d’agriculture alternatives. Cette re-localisation de l’économie répond enfin à la préoccupation écologique de diminuer les dépenses énergétiques et au souci de maintenir des emplois en milieu rural. Transrural Initiatives
vous propose deux dossiers sur les circuits courts afin de faire le point sur leur développement actuel et sur les avenirs possibles. Ce premier volet s’attache à décrypter les enjeux que soulèvent ces nouvelles formes d’organisations caractérisées par la présence d’un intermédiaire au maximum entre le producteur et le consommateur. Du marché en plein air aux associations regroupant producteurs et consommateurs, les acteurs des circuits courts empruntent des voies multiples (p. III). Cependant, le développement de ces nouveaux réseaux n’apparaît à l’usage pas si simple. Ils impliquent souvent une surcharge de travail pour les producteurs et un surcoût pour les consommateurs (p. II). Pour dépasser ces contraintes, les uns et les autres doivent changer de posture : les circuits courts ne sauraient se maintenir sans une intégration territoriale plus forte de l’agriculture (p. V), ni sans l’émergence d’une pratique différente de la consommation (p. VI-VII). Par ailleurs,
des problèmes de concurrences locales émergent, auxquels l’organisation collective peut apporter des solu-
tions (p. V). L’expérience originale du réseau des Amap permet de cerner plus finement les limites des partena-
riats entre producteurs et consommateurs (p. VII). Des politiques publiques territoriales seront également déter-
minantes dans la mise en place de circuits courts, d’autant que le territoire régional apparaît comme un échelon organisationnel pertinent (p. VIII). Le second volet de ce dossier, à paraître en fin d’année, sera davantage centré sur les difficultés qui se posent pour les producteurs et sur les dispositifs d’accompagnement possibles.

Leave a Comment

Filed under Dossiers agriculture